mercredi, 04 avril 2018 15:49

Séminaire Trajectoire de Santé

L’observance : un objet pour l’anthropologie de la santé ?
Vendredi 6 avril, de 14h à 16h, à l'IEP de Grenoble (rez-de-chaussée, salle 018-Domenach)

Aline Sarradon-Eck (SESSTIM - Aix-Marseille Université/Inserm/IRD - UMR 1252)

Présentation de la séance :

La question de l’observance aux médicaments est régulièrement mise à l’agenda des politiques publiques depuis les 4 dernières décennies,  en raison des enjeux cliniques, de santé publique, économiques et de démocratie en santé sous-jacents à l’observance thérapeutique. Dans ce cadre, les SHS sont sollicitées pour participer à améliorer l’observance avec des approches parfois prédictives, mais surtout compréhensives visant à produire des connaissances utiles aux professionnels et aux usagers pour construire ou adapter l’éducation thérapeutique à destination des consommateurs.

Après un examen critique des notions médicales d’observance, de compliance et d’adhérence, la communication analysera quelques unes des logiques des pratiques médicamenteuses des usagers, en se basant sur les résultats de deux enquêtes réalisées dans des contextes de pathologies différents (hypertension artérielle et cancer du sein).

Présentation de la conférencière :

Aline Sarradon-Eck, titulaire de deux doctorats en médecine et en anthropologie, est anthropologue de la santé, chercheur au SESSTIM – UMR 1252. Ses travaux ont porté sur différents objets : les représentations du corps et de la maladie ; la construction sociale et culturelle de l’expérience du cancer ; les pratiques médicamenteuses des usagers ; la dynamique de l’identité professionnelle des médecins généralistes ; le pluralisme thérapeutique. Ses recherches en cours portent sur les enjeux sociaux des innovations en cancérologie, notamment dans le domaine des soins palliatifs et dans celui de la santé mobile.

Elle est co-rédactrice en chef de la revue Anthropologie & Santé http://journals.openedition.org/anthropologiesante/